ÉTUDES SUPÉRIEURES : L’OVEC distribue 32 bourses

ÉTUDES SUPÉRIEURES : L’OVEC distribue 32 bourses

Cette année encore, l’Overseas Education Centre (OVEC), dans sa démarche d’envoyer de jeunes mauriciens poursuivre leurs études à l’étranger, compte plusieurs boursiers. Ainsi, un total de 32 jeunes mauriciens ont obtenu des bourses allant de 10% à 100% pour leurs études dans les meilleures universités du monde. De ce nombre, quatre ont obtenu des bourses complètes alors que plus d’une dizaine seront financés à hauteur de plus de 50%. « L’OVEC est fière d’avoir pu contribuer à aider ceux qui n’en avaient vraiment pas les moyens », déclare le Dr Dorish Chitson, directrice de l’OVEC, au Mauricien.
Parmi les centaines de jeunes qui s’envoleront bientôt pour diverses destinations, 33 ont obtenu des bourses. Certains ont réussi à décrocher une “100% scholarship” alors que d’autres verront leurs études financées de 10 à 85%, dépendant de l’institution où ils ont été admis. Cette année encore, les universités asiatiques – notamment celles de Chine, de Malaisie et de Singapour – continuent à faire la part belle aux étudiants mauriciens avec l’octroi de plus de 25 bourses. À noter que plusieurs de ces jeunes ont déjà quitté le pays pour l’Australie début juillet car leurs cours commencent ce mois-ci.
Le fait d’avoir autant de bourses pour ces jeunes a été rendu possible grâce à la négociation et l’intervention de l’OVEC auprès des universités que le centre représente. Autre fait marquant cette année : deux médecins rodriguais, Johnson Speville et Mary Jane Legoff, seront financés à 100% pour leur spécialisation à la Dalian Medical University de Chine, représentée depuis plusieurs années déjà par l’OVEC. Nombre d’étudiants mauriciens y sont d’ailleurs déjà inscrits, la plupart pour des cours de spécialisation. De même, Corine Ng Chin Chang Ng Wan Chin, classée juste après les lauréats pour le HSC, a décroché une bourse de la Nottingham China University pour des études en International Business. « Nous croyons fermement que ceux qui sont brillants doivent avoir l’opportunité de continuer. C’est notre devoir de veiller à ce qu’ils ne soient pas laissés pour compte s’ils n’ont pas réussi à obtenir une bourse de l’État », souligne Dorish Chitson. Et d’ajouter : « C’est une fierté pour l’OVEC d’avoir pu contribuer à aider surtout ceux qui n’en ont pas les moyens. À leur retour, ces jeunes seront de véritables “assets” pour notre pays. » Par ailleurs, ces jeunes se disent « soulagés » d’avoir réussi à décrocher une bourse car, « même avec de très bons résultats », disent-ils, « les études à l’étranger ne sont accessibles à tout le monde ». Tous ont une pensée pour l’OVEC et son personnel qui, soulignent-ils, « ont accompli un travail formidable dans leurs démarches ».
À noter qu’il y a actuellement plusieurs options de bourses pour des cours “post graduate” ouverts à ceux venant de terminer leur licence et songeant à un “Master”. Compte tenu du problème du chômage dans le pays, le Dr Chitson souligne que certaines destinations peuvent représenter « une réelle opportunité pour ceux qui veulent obtenir un emploi dans leur domaine » d’études. Les Etats-Unis, précise-t-elle, offre ainsi un permis de travail d’une validité d’un an après le “Master”. Par la suite, si le jeune trouve du travail, l’étudiant peut alors faire une demande pour obtenir la carte verte (Green Card). Idem pour le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, qui offrent l’opportunité aux étudiants d’y rester travailler une fois leurs études terminées. Face à cette panoplie d’opportunités, le Dr Chitson estime que ceux aspirant à obtenir un “Master” devraient « saisir la balle au bond » et, surtout, « agir avec une vision pour sa future carrière ».
TÉMOIGNAGES
Bhavyata Lugun (Curtin University) :

« Ça a été un plaisir de travailler avec l’OVEC. Le personnel a agi de façon très rapide dans les démarches et, bien que je ne pouvais pas me déplacer pour me rendre au bureau à chaque fois, l’OVEC s’est occupé de tout jusqu’au bout. C’est louable ce que fait l’OVEC pour aider les jeunes à accomplir leur rêve. »

Deepika Devi Pydatalli (Liverpool University) :
« En dépit de très bons résultats en HSC, je n’avais pas obtenu de bourses. L’Angleterre a toujours été le premier choix pour mes études, mais sans une bourse, cela semblait difficile. Si j’hésitais au début car ayant à faire avec une agence pour mes démarches, ce pas vers l’OVEC a tout changé et, aujourd’hui, j’ai obtenu une bourse de 50% à l’Université de Liverpool. »

Meolla Esther Yvon (Newcastle University, Australie) :
« Cette bourse est une opportunité exceptionnelle. J’étais en effet à la recherche d’une bourse car mes parents n’auraient pas eu les moyens de m’envoyer à l’étranger pour mes études. Cette bourse couvrira tous les frais, à l’exception de l’hébergement et des dépenses personnelles, durant mes quatre ans d’études. L’attribution de cette bourse doit ouvrir la porte à d’autres jeunes. »

Corine Ng Chin Chang Ng Wan Chin (Nottingham China University) :
« L’OVEC a été d’une très grande aide dans mon choix d’université. Le personnel était toujours prêt à aider les étudiants à choisir la meilleure université et n’hésite pas à nous informer sur les possibilités de bourses d’études disponibles. En effet, l’aide de l’OVEC a été immense et je remercie tout le monde pour leur soutien constant. Je recommanderais certainement l’OVEC comme étant le meilleur centre d’éducation pour les étudiants qui souhaitent étudier à l’étranger. »

How Hok Lin Ngan Li (Nottingham China University) :
« Je tiens à exprimer mes remerciements à l’équipe de l’OVEC pour leurs conseils. J’ai beaucoup apprécié  leur approche professionnelle et leur disponibilité à répondre à toutes mes questions. Ils ont rendu mes démarches plus faciles. Avec l’aide de l’OVEC, j’ai postulé et réussi à obtenir une bourse partielle pour laquelle je suis extrêmement reconnaissant. »

 

LISTE DES BOURSIERS
1. Tsin Sa Ah Sarah Emilie (Curtin University Australia)
2. Lugun Bhavyata (Curtin University Australia)
3. Ghoorbin Pooshpanjulee (Curtin University Australia)
4. Tang Man Wah Siew Kim Stacey (La Trobe University Australia)
5. Woograsing Narishta (La Trobe University Australia)
6. Yvon Meolla (Newcastle University Australia)
7. Ng Yung Kiat Shina (Guelph University Canada)
8. Bhujoo Yieshna (Guelph University Canada)
9. Ng Kwong Sang Wendy (Guelph University, Canada)
10. Odillard Jean Stan Loic (Memorial University, Canada)
11. Bhugoo Anooja Devi (China Pharmaceutical University, Chine)
12. Speville Johnson (Dalian Medical University, Chine)
13. Legoff Mary Jane (Dalian Medical University, Chine)
14. Li Ying Lung Celine Marie (GIST International College, Chine)
15. Auchoybur Luveanand Merveesh (Nanjing Medical University, Chine)
16. Bachoo Uushant Kumar (Nanjing Medical University, Chine)
17. Pal Iswaree (Nanjing Medical University, Chine)
18. Corine Ng Chin Chang Ng Wan Chin (Nottingham China University)
19. Pytadalli Deepika (Xian Jiao Tong – Liverpool University China)
20. Tour Marie Eliane (Xian Jiao Tong – Liverpool University China)
21. Chan Chee Emily (Xian Jiao Tong – Liverpool University China)
22. Cheong Wai Yin John Miguel (Xian Jiao Tong – Liverpool University China)
23. Yong Sok Kiow Daisy (Nottingham China University)
24. Bissessur Arvind (HELP University, Malaisie)
25. Mungur Anantshesh (HELP University, Malaisie)
26. Bala Soupramanien Viruj (Monash University, Malaisie)
27. Sobarun Keshni Devi (Taylor’s University, Malaisie)
28. Burrut  Keshavkumar (UCSI University, Malaisie)
29. Moorghen Tamodaren Vishagen (SP Jain School of global management, Singapour)
30. Sathan  Sonia (SP Jain School of global management, Singapour)
31. How Hok Lin Ngan Li (Nottingham China University)
32. Wan Thiaw Hin Peter Christopher (Nottingham China University)

Source – http://www.lemauricien.com/article/etudes-superieures-lovec-distribue-32-bourses

Share this post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *